Posts made in avril, 2013

Drame à la garderie de Gatineau.

Drame à la garderie de Gatineau.

Après le drame survenu ce matin dans une garderie de la ville de Gatineau en Outaouais, on a assisté dans plusieurs régions québécoises à une onde de choc. En effet un homme est parvenu à rentrer dans une garderie armé d’une arme à feu et a semé la peur autour de lui en laissant derrière lui un mort, avant de se donné la mort. Il faut souligne qu’aucun enfant présent au moment de la scène n’ait été touché. A en croire Mona Lisa Borrega, l’administratrice le système de sécurité mis en place était assez sure pour empêcher ce tragique événement. Il faut souligner que les éducatrices ont fait preuve de bon sens et ont suent protéger les enfants. Elle souligne que c’est la pire de choses qui pourrait arriver à une garderie d’enfants. Mais cependant elle affirme que les mesures seront prises expressément pour pallier à de tels accidents et afin de créer un cadre sécurisé pour les enfants. Dans cette même logique, le psychologue Eric Bergeron dit qu’il est nécessaire de créer un cadre qui mettrait en confiance les parents afin qu’ils puissent y déposer leurs enfants afin de vaquer assurément à leurs occupations journalières. Selon Bruno Marchand, le directeur général de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), il faut savoir être entreprenant en ce qui concerne la prise en charge sur le plan émotionnel des détenteurs d’arme qui sont en situation émotionnelle difficile comme les ruptures amoureuses. Car c’est un fait que ces deux éléments favorisent le suicide et les homicides. Steve Buddo directeur pour le Québec de l’Association canadienne des propriétaires d’armes à feu, affirme qu’il faudrait se pencher sur la santé psychologique des individus désireux de se procurer une arme à feu. L’Association québécoise des centres de la petite enfance pour pallier à ce type d’accident a opté pour un système de fermeture qui permet uniquement aux parents ou toute personne mandatée par les parents d’entrés. Merci à...

Read More

Les Procédures de demande de divorce en France.

Les Procédures de demande de divorce en France.

Selon l’article 10 de la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971, modifié par l’article 14 de la loi du 13 décembre 2011, l’assistance d’un avocat est obligatoire dans toutes procédures de divorce. En plus depuis le 01/01/2013 pour toutes procédures de divorce, l’avocat en charge de l’affaire se doit de faire de commun accord avec son client un contrat d’honoraires. Chacun des époux a le choix de son avocat pour défendre ses intérêts ; sauf en cas de divorce par consensus ou divorce par consentement mutuel, les époux peuvent choisirent ou non le même avocat. Selon l’article 1070 du code de procédure civile le juge aux affaires familiales qualifié est : – le juge de la ville où réside la famille Le juge du lieu où réside le parent avec lequel vivent les enfants dans le cadre de l’exercice en commun de l’autorité parentale, ou aussi du lieu où réside le parent qui exerce à lui seul l’autorité parentale. Dans le cadre d’une demande faite de façon conjointe, le juge est choisi par les deux époux. Il faut souligner que la procédure de divorce est différente au cas où les époux font le choix d’un divorce par consentement mutuel ou un autre type de divorce. Comme par exemple Divorce pour altération définitive du lien conjugal. Les différentes étapes de ce type de divorce sont : Requête en divorce l’époux qui cherche à divorcer peut le faire sans avoir à se prononcer sur ses raisons. Selon l’article 251 du code civil. Tentative de conciliation qui a un caractère obligatoire et qui a pour but de rechercher un accord entre les parties en se penchant sur les conséquences et le principe du divorce selon article 252 du code civil. L’Assignation qui peut se faire par un des époux Prononcé du divorce qui est la dernière étape. Toutes ses informations seront utiles pour obtenir la garde d’enfant. De Jean...

Read More

Fini les repas fait maison pour les prisonniers québécois.

Fini les repas fait maison pour les prisonniers québécois.

Le Service correctionnel du Canada (SCC) a décidé de faire préparer le repas des détenus par des établissements implantés dans chacune des régions administratives du Canada. En occurrence l’établissement qui sera investi de cette tache au Québec est implanté à Sainte Anne des Plaines. Mais cependant de façon temporaire, ce centre aura aussi à charge les pénitenciers de Drummond, de Cowansville, de la Macaza, le pénitencier d’Archambault de Montée Saint-François de même que le Centre fédéral de formation et Centre régional de réception. En ce qui concerne Donnacona, cette mesure n’y sera pas appliquée d’aussitôt, mais cela n’exclu pas le fait les repas puisse provenir d’établissements situés dans la région de Montréal selon les explications de Stéphane Jaillet. Fini les repas comme au restaurant! Un budget en baisse. Ottawa selon ses projection de 2014-2015, envisage faire des économies annuelles allant à 3.3millons $. Le Canada aussi pense être en mesure de faires des économies de près de 3,2 millions $ au cours de la même période qu’Ottawa. Claude Duchesneau lui n’est pas de cet avis, selon son analyse, ce projet va coûter 13 millions $ et le bénéfice ne sera pas proportionnelle et en plus il explique qu’il aura un total de 85 travailleurs qui vont se retrouvés au chômage. M. Duchesneau, ajoute que ceci aura une conséquence négative sur le niveau de qualification des cuisiniers en restauration qui vont rester, une situation qui entraînerait une baisse des salaires. Une réinsertion plus difficile Claude Duchesneau le vice-président du Syndicat des employés du solliciteur général du Canada pour le Québec, lui soulève le fait que cette initiative va ôter aux prisonniers la chance qu’ils avaient de se faire former en cuisine et d’avoir la chance de travaille dans un restaurant. En effet plusieurs d’entre eux avaient la chance de sortir de la prison avec des diplômes de pâtissiers, de charcutiers,… ceci a pour rôle de faciliter leur réinsertion dans la société. A cet effet Véronique Rioux affirme que des dispositions ont été prises dans ce sens. De Jean...

Read More

Attention aux chasseurs de dettes!

Attention aux chasseurs de dettes!

Le jour où j’ai compris que mon correspondant téléphonique était un employé d’une société de recouvrement de dettes plutôt qu’un agent de la sécurité sociale, qui voulait connaitre ma nouvelle adresse ; j’ai été obligé de prendre un avocat. L’histoire de Rudy âgé de 40 ans n’est pas isolée de nos jours en France. En effet de plus en plus à cause de la crise, nombreuses sont ces personnes qui ne parviennent plus à rembourser à temps leurs dettes. Attention aux méthodes. Afin de rentrer en possession de leurs créances, les gérants de commerce, les opérateurs de téléphonie, les organismes de crédits, font appel aux services de sociétés autonomes ou des annexes d’organismes financiers ; qui ont pour rôle d’emmener le débiteur à payer ses dettes. Au cas où les négociations n’auraient pas aboutit à un consensus entre débiteur et créancier, ce dernier peut faire le choix de poursuivre le débiteur insolvable en justice. Cependant dans cette méthode, seul une personne, ou un officier de justice sur la base d’un document exécutoire est habilité à faire des saisies de salaires ou de biens à domicile ; il s’agit en occurrence ici d’un huissier de justice. La solution se faire aider d’un avocat. Il faut souligner que ces sociétés de recouvrements ne disposent pas d’assez de moyens pour obliger le débiteur à les remboursés. Selon les propos de Régis Halter, le directeur adjoint de la fédération Cresus. Un réseau qui accompagne les personnes en difficulté de rembourser leurs dettes. C’est la raison pour laquelle ces sociétés se passent pour des huissiers au moyens de documents officiels et des textes juridiques en employant des méthodes peu orthodoxes pour pouvoir emmener le débiteur à les rembourser coûte que coûte. Pour parvenir à leur fin, ils procèdent à des mises en demeures et ceci même avant d’engager des poursuites judiciaires. Il est aussi courant de les voire procéder à des avis d’injonction de payer. C’est pour cela que faire appel a un avocat ou un syndicat de faillites peut être nécessaire. De Jean...

Read More

Quand divorce et cigarettes vont ensemble!

Quand divorce et cigarettes vont ensemble!

Des chercheurs de l’université de Toronto se sont penchés sur la relation qui existerait entre le divorce et la cigarette. En effet ils cherchent à savoir si les enfants issus de familles séparées ou de parents divorcés sont plus sujets à la cigarette, plutôt que les enfants issus de familles unies. Un échantillons de 19 000 personnes. Cette enquête faite sur un échantillon assez représentatif de la société américaine de près de 19000 américains leur a permit de constater qu’en effet les enfants dont les parents ne sont plus ensembles ou qui sont divorcés ont plus de risque de se mettre à la cigarette que ces enfants venants de familles unies. Mais en plus, que le sexe est un facteur assez déterminant, dans ce risque de consommation de cigarettes. Le risque de se mettre à la cigarette est plus élevé chez les hommes venant de familles divorcées que chez les femmes se trouvant dans les mêmes conditions. Les chercheurs ont fait en sorte de s’assurer que ce risque ne dépend pas des facteurs tels que le vécu ou le quotidien en terme de violence familiale, le niveau d’instruction des sujets ou de leurs revenus et par-dessus tout de leur état de santé mentale. Cependant il faut souligner que même si cette enquête ne donne pas d’informations assez concrètes sur les causes de ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, les chercheurs émettent l’hypothèse selon laquelle, que ce phénomène trouverait sa source dans le stress dont a été sujet ces enfants pendant la période de séparation de leurs parents. C’est cet état de chose qui selon ces chercheurs pousse les jeunes à se tourner vers le tabac. Les recommandations. Ces chercheurs dans leur recommandations soulignent le fait qu’il est important de prendre ces jeunes à risque en situations difficiles venants de familles séparées pour cible au cours des différentes campagnes de sensibilisation et de lutte contre le tabagisme et ainsi peut être éviter le divorce! De Jean...

Read More

Annonce

Notre But

Vous faire découvrir de l'information, des actualités sur le domaine judiciaire francophone. Vous trouverez aussi des conseils qui pourront vous aider en cas de problèmes avec la justice. Car personnes n'est à l'abris d'une arnaque, d'un accident, d'un conflit avec un voisin...