Posts made in septembre, 2013

8 investissements immobiliers lucratifs au Canada

8 investissements immobiliers lucratifs au Canada

Il y a des centaines de moyens créatifs pour faire de l’argent dans l’immobilier. La plupart des investisseurs débutants commencent à faire de l’argent dans l’immobilier en investissant dans une maison unifamiliale. Vous pouvez faire un profit décent de cette façon. Mais vous devez au moins être familier avec d’autres façons de rentabiliser votre investissement. Une bonne stratégie pour faire de l’argent dans l’immobilier est d’augmenter progressivement le nombre d’unités que vous contrôlez. Voici 8 façons dont vous pouvez faire de l’argent dans l’immobilier au Canada Investir dans les duplex, triplex et quadruplex. Il s’agit d’une progression naturelle de maisons unifamiliales. Ces biens immobiliers offrent une occasion décente pour financer vos investissements. Aussi longtemps que le bâtiment a moins de quatre unités, il est considéré comme une propriété résidentielle. Tout ce qui dépasse cinq unités est considéré comme commercial et les règles de prêt peuvent changer de manière significative. Investir dans les petits immeubles. Les petits immeubles contiennent entre 5 et 50 logements locatifs. L’avantage ici est le solide flux de trésorerie. C’est un excellent moyen de faire de l’argent dans l’immobilier grâce aux loyers mensuels. Les parcs de maisons mobiles. Ce type d’investissement peu être coûteux, mais peut cependant proposer des flux de trésorerie énorme. Vous pouvez acheter des unités individuelles à l’intérieur d’un parc ou acheter l’ensemble du parc. Bien sûr, l’ensemble du parc est beaucoup plus cher. Cependant, vous pouvez commencer par des unités individuellement et progressivement augmenter vos acquisitions. Parcs de véhicules récréatifs. Non seulement cela peut être un très bon moyen de faire de l’argent dans l’immobilier, mais il offre un style de vie décontracté lorsque vous gérez la propriété. La plupart des gens que vous traitez sont en vacances ou à la retraite. Ils ne sont pas stressés sur les petites choses. (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Investissement_immobilier_locatif) Les possibilités commerciales Les investissements dans l’immobilier commercial sont plus compliqués, mais il y a aussi plus d’argent à faire dans chaque affaire. Vous aussi, vous pouvez faire de l’argent dans l’immobilier en investissant dans des propriétés commerciales. Les motels et hôtels. Il s’agit d’une excellente façon de faire de l’argent dans l’immobilier quand ils sont situés dans les zones touristiques ou lorsque des gens d’affaires voyagent fréquemment. Les petites propriétés commerciales. Un bon point de départ pour faire de l’argent dans l’immobilier est d’investir dans les bandes de petits centres commerciaux et les petits immeubles de bureaux. Vos locataires seront à long terme et vous rapporteront beaucoup. Vous aurez cependant beaucoup de travail de gestion à faire. Les propriétés industrielles. Ces types de propriétés peuvent être des sites de fabrication, des entrepôts ou des centres de distribution. En règle générale, le locataire est responsable de l’entretien et des...

Read More

Législation des cimetières

Législation des cimetières

La loi encadre strictement la gestion des cimetières depuis des siècles. En effet, cela peut facilement se comprendre dans le sens où les cimetières sont des lieux propices de discordes publiques. Cela peut être provoqué par des incidents sanitaires – on sait qu’au Moyen-Âge les grands charniers à ciel ouvert favorisaient grandement la propagation des virus et des maladies – mais aussi des incidents religieux ou socio-économiques. En effet, la loi doit assurer que la dignité des individus sera respectée quel que soient leurs religions ou bien leurs privilèges économiques. Il fut en temps où seuls les riches pouvaient profiter des cimetières à proximité des églises, la grande majorité de la population étant inhumée dans de grands charniers à la sortie des villes. Au Canada, la loi veille assurer une salubrité contrôlée ainsi qu’un même traitement de dignité pour tous les citoyens, qu’ils soient riches ou pauvres, chrétiens ou musulmans. Les lois concernant la salubrité des cimetières La première loi concerne l’obligation au propriétaire du cimetière de faire construire des clôtures tout autour. Cela permet d’offrir non seulement une dignité pour les personnes qui viennent se recueillir sur les tombes, mais cela permet surtout de tenir à distance les animaux qui pourraient venir abîmer les tombes. Le propriétaire est donc tenu de tenir à distance les animaux. Dans la même logique, la loi oblige le propriétaire à maintenir ces murs, devant faire  au moins 4 pieds et 6 pouces d’épaisseur, dans un bon état. Les principales règles de salubrité concernent la gestion des eaux. On peut facilement se douter que cimetière et humidité ne font pas bon ménage, car les infiltrations peuvent causer la destruction des cercueils avec le temps, des affaissements de terrain mais aussi des écoulements vers des sources souterraines.  Le propriétaire du cimetière est donc tenu d’entretenir les égouts et drains dans les alentours afin que le cimetière reste le plus sec possible. Mais on peut voir que dans certains codes de lois, les infractions encourues sont très faibles et peu à même d’inspirer la crainte aux propriétaires de cimetière. C’est par exemple le cas dans le Manitoba, où les infractions pour les clôtures mal entretenues et l’entretien des drains ne peuvent que cumuler que 50$ par infraction! On se demande dès lors pourquoi de telles lois existent…Par exemple on sera très étonné de constater que les propriétaires qui se rendent coupables d’avoir négligé l’écoulement d’une substance polluante dans une source d’eau, un ruisseau, un réservoir ou même un lieu d’abreuvement seront passibles d’une amende de 50$. Imaginez un peu de l’eau provenant d’un cimetière dans un lieu d’abreuvement! Tout cela pour seulement 50$ d’amende. Voilà une source de législation au Manitoba sur laquelle les juristes...

Read More

Réguler l’eau potable est-il souhaitable?

Réguler l’eau potable est-il souhaitable?

L’eau est sans conteste la ressource naturelle la plus importante pour l’homme. Passer quelques jours sans en consommer porte atteinte à la vie même d’une personne; il est donc essentiel de protéger l’intégrité et la pureté de cette eau salvatrice. En règle générale, l’eau au Canada est plutôt déréglementée. Alors que certaines villes ont mis en place des compteurs d’eau, ce qui fait que les habitants sont forcés de payer selon la consommation journalière qu’ils en font. Ailleurs, les résidents paient plutôt un montant forfaitaire qui ne variera pas peut importante la longueur de la douche ou le nombre d’utilisations de la chasse d’eau. Outre ces mesures, il y a également la fluoration de l’eau qui est d’actualité. Ces interventions gouvernementales sont-elles souhaitables? Étudions le sujet plus en profondeur. Limiter la consommation d’eau Les gens qui s’opposent à ce genre de limites diront que le Canada est le pays dans le monde avec les plus grandes réserves d’eau douce, représentant 9% de l’eau douce qui recouvre la planète (pour environ 0.5% de la population mondial, faut-il préciser). Le calcul reste tout de même un peu simpliste. Pour la société, il y a des coûts importants à la filtration d’eau. Certains cours d’eau ont également une capacité limité d’alimenter les grandes villes : c’est pourquoi, en été, on interdit parfois d’arroser les pelouses et les voitures pour un certain temps, lors des sécheresses prolongées. La consommation excessive met donc en péril l’équilibre sanitaire ou encore l’équilibre budgétaire du Québec. Les mesures mises en place par les municipalités pour stopper ce problème sont très efficaces, si on se fie aux données fournies par Environnement Canada. Plus concrètement, on peut dire qu’en 2009, les ménages dont la maison n’était pas équipée d’un compteur d’eau ont consommé une moyenne de 376 litres par. Si on fait la comparaison avec les ménages équipés des fameux compteurs, on voit que la consommation baisse à 229 litres, un écart astronomique! Le scandale des compteurs d’eau Notre blogue étant principalement à but juridique, il serait impossible de parler de compteurs sans relater un fait important qui soit arrivé dans l’actualité politico-médiatique montréalaise entre 2007 et 2009. Lors de la mise en place du Chantier sur l’eau, en 2002, l’administration Tremblay souhaitait trouver de nouvelles façons de mieux gérer les ressources d’eau sur l’île montréalaise. En août 2004, ce fut l’annonce officielle que la ville allait entrer en appel d’offre pour voir quelles entreprises privées allaient se charger du dossier. En 2007, le consortium GÉNIeau fut sélectionné pour installer et entretenir 30 000 compteurs sur l’île. Le scandale ne découle pas du jeu de mots un peu bidon utilisé par le consortium : il découle plutôt du fait que BPR, la...

Read More

Conseils pour assurer le financement de votre entreprise

Conseils pour assurer le financement de votre entreprise

Que votre entreprise soit en démarrage ou si vous avez besoin d’une injection de liquidités pour une entreprise bien établie, la sécurisation du financement peut souvent sembler être un objectif inatteignable. Parmi les façons les plus communes de trouver du financement, il y a la dette ou de capitaux propres. Ici, nous proposons des stratégies pour assurer le financement des entreprises, même pour les nouvelles start-up. Obtenir un prêt L’obtention d’un prêt ou d’une ligne de crédit de fonds de roulement est bénéfique pour les propriétaires d’entreprises qui veulent garder le contrôle de leur entreprise. Les stratégies au capital sécurisé via la dette comprennent différentes options. (Source : http://www.ic.gc.ca) Les prêts garantis et non garantis : Si vous faites un achat important, vous pouvez demander un prêt auprès de votre banquier. Considérez la vie utile de l’actif que vous achetez afin de déterminer si celui-ci devrait être un prêt à court terme ou à long terme. Dans la plupart des cas, vous aurez envie de faire correspondre la durée du prêt avec la vie de l’actif. Les lignes de crédit renouvelables : un peu comme une carte de crédit personnelle, une ligne de crédit renouvelable est celle que vous pouvez utiliser et que vous remboursez sur une base mensuelle. En règle générale, les lignes de crédit renouvelables sont utilisées pour acheter des stocks et autres actifs à court terme qui permettront de faire plus dans un mois d’activité. La meilleure stratégie pour assurer le financement de la dette de votre entreprise est d’avoir une relation productive avec un banquier local qui comprend votre entreprise. Rencontrez votre banquier lorsque vous êtes bien préparé avec vos derniers états financiers et un plan d’urgence pour rembourser la ligne de prêt ou de crédit si l’actif ne paie pas. (source : http://www.credit-bailcle.ca) Les banquiers ne sont pas nécessairement intéressés par votre rentabilité, seulement votre capacité à effectuer les paiements mensuels. Si votre entreprise n’est pas encore rentable, vous devrez décider si vous allez personnellement garantir le prêt. Dans ce cas, vous aurez également besoin des états financiers personnels. Les banquiers vont évaluer votre solvabilité en vérifiant votre rapport du bureau de crédit et cherchent à voir si vous avez des achats importants qui semblent futiles. Un banquier peut s’interroger, par exemple, sur pourquoi vous avez l’intention de prendre plus de dette si vous venez d’acheter un hors-bord ou un bien du genre. Les options pour l’équité Pour ceux qui ne peuvent ou ne pas s’endetter, trouver des investisseurs est votre meilleure option. L’inconvénient avec le financement des entreprises de l’équité, cependant, est la dilution du contrôle des propriétaires. Soudain, votre part du gâteau dans l’entreprise devient de plus en plus petite. En supposant que vous...

Read More

Les lois relatives aux bateaux

Les lois relatives aux bateaux

Dans notre société de droit, presque tous les loisirs sont encadrés par des lois ou des règlements. Les sports nautiques ou de plaisance, bien évidemment, n’y font pas exception! Ne conduit pas un bateau à moteur qui le veut. Il vaut posséder un permis en bonne et due forme, respecter certaines règles de sécurité et s’informer sur les différentes normes en vigueur. Heureusement, votre blogue de justice favori, Justice Canada, a rassemble une liste de quelques choses à savoir absolument pour les amateurs du nautisme. La carte d’embarcation de plaisance Chaque année, plus de 200 décès surviennent au Canada à cause d’accidents lors d’une activité effectuée sur l’eau. 6000 accidents supplémentaires surviennent, sans toutefois causer la mort des personnes impliquées. Face à de telles statistiques, il apparaît essentiel que chaque Canadien qui souhaite conduire une embarcation de plaisance décroche sa carte de conducteur. Depuis le 15 septembre 2009, il est obligatoire de posséder la carte d’embarcation de plaisance pour conduire une embarcation, sous peine d’une amende de 250 dollars. Il faut normalement passer un examen qui permet d’évaluer les habiletés du conducteur, mais un certificat attestant qu’une personne a suivi un cours de sécurité nautique avant le 1er avril 1999 peut également constituer une preuve suffisante. Les âges pour conduire un bateau Saviez-vous que les personnes de tout âge ont la possibilité de conduire une embarcation nautique à moteur au sens de la loi? Les restrictions empêchent toutefois les jeunes gens de conduire un bateau (ou toute autre sorte de véhicule nautique) dépassant un certain nombre de chevaux à vapeur. Les enfants de moins de 12 ans peuvent conduire une embarcation lorsque son moteur a une puissance inférieure à 10 chevaux-vapeurs et lorsqu’ils ne sont pas supervisés. Entre 12 et 16 ans, on parle plutôt d’embarcations de 40 chevaux-vapeurs. Lorsque la supervision d’une personne adulte est possible, il n’y a plus de limite quant à la puissance du moteur; il faut seulement que les moins de 16 ans évitent de conduire une moto marine. Enfin, au-delà de 16 ans, les restrictions sont totalement abolies. Bien entendu, un jeune enfant qui ne possède pas sa carte d’embarcation de plaisance serait tout de même dans l’illégalité. Est-ce la même chose lorsqu’on parle de location? Il n’est pas obligatoire de détenir une carte lorsqu’on loue une embarcation. Certaines compagnies refuseront toutefois de vous louer un véhicule si vous n’avez pas la formation nécessaire. L’hivernage et l’entreposage d’un bateau: y a-t-il des dates à savoir? Au Canada, le nautisme cesse presque entièrement lors de la saison hivernale. Cela ne veut pas dire que l’hivernage de votre embarcation est obligatoire! En effet, Québec n’a mis en place aucune règle à cet égard, ce qui...

Read More

Annonce

Notre But

Vous faire découvrir de l'information, des actualités sur le domaine judiciaire francophone. Vous trouverez aussi des conseils qui pourront vous aider en cas de problèmes avec la justice. Car personnes n'est à l'abris d'une arnaque, d'un accident, d'un conflit avec un voisin...