Capture des 3 évadés de prison à Montréal.

Les trois prisonniers qui se sont échappés de la prison québécois d’Orsainville ne sont pas restés longtemps en cavale. Ils ont été appréhendés par la Direction des services des enquêtes régionales et la Sécurité du Québec le dimanche 22 juin à Montréal.

 

Arrestation dans une résidence luxueuse de Montréal

 

L’actualité au Québec a été mouvementée cette semaine, les trois évadés sont Yves Denis, Denis Lefebvre et Serge Pomerleau, âgés respectivement de 35, 53 et 49 ans. Ils s’étaient échappés de la prison d’Orsainville le 7 juin 2014. Il a donc fallu environ deux semaines avant les autorités ne mettent la main sur ces prisonniers.

C’est dans une résidence de luxe du Vieux-Montréal qu’ils ont été arrêtés, on ignore s’il y avait d’autres personnes sur les lieux lors de l’arrestation. Ils ont rapidement été transférés aux bureaux de la Sécurité du Québec avant d’être conduits à la prison d’Orsainville. Le lendemain, ils étaient déjà attendus au palais de justice de Québec pour répondre de leurs actes au cours d’un procès.

Les forces de l’ordre poursuivent l’enquête

 

Bien que les évadés aient déjà été appréhendés, les policiers poursuivent l’enquête. Il est question d’autres arrestations, notamment des éventuels complices. Les autorités n’ont pas fourni de plus amples informations.

tribunal québec

Les évadés seront accusés de bris de prison.

Pour rappel, les trois fugitifs avaient été arrêtés en 2010, au cours de l’Opération Ecrevisse dont l’objectif était de faire tomber un réseau de trafiquants de drogue en Abitibi. Après leur évasion début juin 2014, des recherches ont été menées. Interpol a même diffusé l’information sur son site Internet afin de limiter les risques que les prisonniers ne s’échappent de la province.

A souligner que cette fuite de prisonnier a suscité la controverse. Certains se sont, en effet, posés des questions sur le niveau de sécurité du centre de détention d’Orsainville. En tout cas, les autorités sont ravies de l’arrestation mais des enquêtes seront menées pour mieux connaître les conditions de l’évasion et des mesures vont être prises pour renforcer la sécurité.