Fini les repas fait maison pour les prisonniers québécois.

Le Service correctionnel du Canada (SCC) a décidé de faire préparer le repas des détenus par des établissements implantés dans chacune des régions administratives du Canada. En occurrence l’établissement qui sera investi de cette tache au Québec est implanté à Sainte Anne des Plaines. Mais cependant de façon temporaire, ce centre aura aussi à charge les pénitenciers de Drummond, de Cowansville, de la Macaza, le pénitencier d’Archambault de Montée Saint-François de même que le Centre fédéral de formation et Centre régional de réception. En ce qui concerne Donnacona, cette mesure n’y sera pas appliquée d’aussitôt, mais cela n’exclu pas le fait les repas puisse provenir d’établissements situés dans la région de Montréal selon les explications de Stéphane Jaillet. Fini les repas comme au restaurant!

Un budget en baisse.

Ottawa selon ses projection de 2014-2015, envisage faire des économies annuelles allant à 3.3millons $. Le Canada aussi pense être en mesure de faires des économies de près de 3,2 millions $ au cours de la même période qu’Ottawa. Claude Duchesneau lui n’est pas de cet avis, selon son analyse, ce projet va coûter 13 millions $ et le bénéfice ne sera pas proportionnelle et en plus il explique qu’il aura un total de 85 travailleurs qui vont se retrouvés au chômage. M. Duchesneau, ajoute que ceci aura une conséquence négative sur le niveau de qualification des cuisiniers en restauration qui vont rester, une situation qui entraînerait une baisse des salaires.

Une réinsertion plus difficile

Claude Duchesneau le vice-président du Syndicat des employés du solliciteur général du Canada pour le Québec, lui soulève le fait que cette initiative va ôter aux prisonniers la chance qu’ils avaient de se faire former en cuisine et d’avoir la chance de travaille dans un restaurant. En effet plusieurs d’entre eux avaient la chance de sortir de la prison avec des diplômes de pâtissiers, de charcutiers,… ceci a pour rôle de faciliter leur réinsertion dans la société. A cet effet Véronique Rioux affirme que des dispositions ont été prises dans ce sens.

De Jean Lesage

Suggestion d'articles: