Les émissions qui protègent le consommateur

Au Québec, bien que tout ne soit pas rose, il semble au moins que la protection des consommateurs soit prise au sérieux par de nombreux intervenants du milieu politique et télévisuel. L’Office de la Protection du Consommateur, par exemple, est un chien de garde par excellence qui contribue à mettre en place des politiques pour édenter les commerçants les plus retors. Et pour ceux qui auront réussi à passer à travers les mailles du filet, eh bien, il faudra faire face à La Facture!

Dans les prochaines minutes, nous regarderons ensemble deux institutions de la télévision québécoise en matière de protection du consommateur et de conseils avisés. Alors que l’une de ces émissions est extrêmement bien connue et continue d’attirer les téléspectateurs de la chaîne nationale, une autre, un peu plus subtile, tient l’antenne de Télé-Québec depuis déjà près de 5 ans.

La Facture

Si vous avez une télévision câblée au Québec, il y a de fortes chances que vous ayez déjà assisté à au moins un des reportages de Pierre Craig, un Monsieur fort sympathique qui veut votre bien et celui des honnêtes commerçants.

La facture

En général, l’émission se sert des plaintes formulées par le public pour mener des enquêtes et débusquer des situations à l’allure plutôt louche. Elle entrera fort probablement en contact avec les entrepreneurs en tort, se faisant passer pour des clients (avec une caméra cachée) pour être témoin des pratiques douteuses et les projeter au grand jour.

Dans les derniers reportages présentés, on note par exemple une entreprise en pose de clôtures, des annuaires professionnels, des foyers au gaz qui explosent, un problème avec les nouveaux compteurs d’Hydro-Québec… les thématiques peuvent grandement varier d’une émission à l’autre.

Légitime Dépense

Légitime Dépense est une émission présentée par la chaîne d’état québécoise depuis déjà près de cinq ans. Le but derrière le concept était fort simple : informer les québécois sur certains aspects méconnus de la consommation tout en ajoutant un petit élément divertissant. Dans les émissions, on retrouve des segments un peu plus « divertissants » (les comédiens font une petite saynète pour présenter un problème du quotidien) et un reportage plus informatif.

Légitime dépense

Exemple de reportage : http://legitimedepense.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=481

Bien que certains des sujets visent carrément à protéger les téléspectateurs, comme dans le cas du reportage sur les frais d’annulation des téléphones cellulaires, ce n’est pas toujours le cas. Dans l’exemple ci-dessus, on présente plutôt la colonne de douche en mentionnant aux consommateurs quels sont les critères à préférer lorsqu’on achète un produit de ce genre.

Les puristes se plaindront que Légitime Dépense en appelle à la collaboration de certaines entreprises pour ses reportages, ce qui peut leur faire un peu de promotion gratuite. Ils n’ont pas tort, mais comme l’entreprise contribue effectivement au reportage en donnant l’accès à ses locaux et en offrant aussi son expertise, ça paraît être un bon compromis. Vous pourrez juger par vous-même dans le lien ci-haut!