Achat d’un condo: quelques notions juridiques à connaître

Les condominiums représentent une partie de plus en plus significative des espaces résidentiels près des grands centres. À Montréal, cela fait déjà plusieurs années que les promoteurs immobiliers dépensent des milliards de dollars pour bâtir d’immenses tours; à Québec, avec l’activité économique particulièrement vigoureuse, la ville (et capitale nationale) a gagné en attrait et les condominiums ont commencé eux aussi à pousser comme de petits champignons. Pourtant, pour ceux qui viennent de l’extérieur de Montréal, le concept de copropriété reste excessivement abstrait!

Si c’est votre cas, afin d’éviter les faux pas et les mauvaises surprises, continuez votre lecture et consultez nos quelques conseils en matière d’achat de condo et de vie en copropriété.

Copropriété

Le refinancement d’un condo

L’immobilier est depuis longtemps considéré comme un vecteur d’investissement fort intéressant. Le marché canadien étant réputé comme très sain, les gens qui préparent leur retraite y déposeront leurs pépètes en sachant qu’ils pourront ensuite en tirer des revenus de location ou bien un généreux gain en capital plus tard.

Avant 2008, il n’y avait pas vraiment de balises sur le refinancement d’un condominium! Malheureusement, comme Jim Flaherty souhaitait ralentir les ardeurs des investisseurs, il a limité à 80% le refinancement de la valeur marchande d’une propriété. Cela veut dire que ceux qui réhypothéquaient leur condo dans le but d’acheter une deuxième propriété ne pourront plus le faire en retirant autant de mise de fonds qu’auparavant.

Si votre premier condo était payé dans son ensemble, vous ne devriez pas avoir de problème. Or, plusieurs acheteurs se lançaient dans l’investissement même en ayant encore 60 à 80% de valeur d’hypothèque à payer! Si la propriété vaut 200 000$ et que l’hypothèque à payer est de 150 000$, on fait 160 000$ (le 80%) – 150 000$… ce qui laisse une petite mise de fonds de 10 000$. Il faudra attendre quelques années de plus pour investir!

N’oubliez pas que le gouvernement permet encore de déduire les intérêts payés sur l’hypothèque si une propriété a été achetée pour la location.

Les règles de la copropriété

En juillet dernier, nous avions publié un article sur les lois et les règlements à considérer pour les gens habitant en copropriété. Si vous l’aviez manqué, vous pouvez le consulter sur cette page. Voici les conseils que nous vous donnions en résumé:

  1. Vous devez bien lire votre contrat de copropriété pour comprendre les règles spéciales.
  2. Obtenez une autorisation de votre syndicat pour faire des rénovations majeures. La définition est d’ailleurs assez vague: dans le doute, il est toujours préférable de consulter le syndicat pour éviter les conflits et les recours judiciaires.
  3. Lorsque vous faites l’estimation de votre budget AVANT l’achat de votre copropriété, vous devez aussi considérer les frais afférents que vous aurez à payer, par exemple les charges communes. Il faut bien payer quelqu’un pour nettoyer l’immeuble, passer la tondeuse et faire toutes ces petites tâches qui n’intéressent personne! Les frais de prévoyance sont à considérer eux aussi, comme ils permettent de défrayer les réparations majeures lorsqu’il y a des imprévus. Ça évite de digérer une facture monstre d’un seul coup.

Vous pouvez consulter le site du gouvernement pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

Suggestion d'articles: