Immobilier

4 villes canadiennes en plein essor immobilier

4 villes canadiennes en plein essor immobilier

Le secteur de l’immobilier au Canada a été témoin d’une croissance soutenue dans les secteurs commercial et résidentiel. Avec les villes qui cherchent à améliorer leur infrastructure de bâtiment dans les écoles, les universités et les centres urbains, et les résidents en quête de meilleures solutions de logement, le marché canadien de l’immobilier se porte très bien. Menant la course sont les quatre villes qui ont prouvé leur base solide dans ce marché. Toronto Le marché immobilier de Toronto est mis à l’échelle des hauteurs avec des développeurs et des rénovateurs qui cherchent à obtenir des propriétés de choix pour la revente. Plusieurs propriétés de choix ont attiré d’excellentes offres, la vente étant au-delà du prix du marché global. Depuis, la pentification des propriétés dans les poches urbaines est un bon argument de vente, et plusieurs quartiers de Toronto comme High Park et Riverdale se portent particulièrement bien. Ces domaines particuliers ont toujours été recherchés afin que nous ne prévoyions pas une correction des prix. (Source : http://www.siq.gouv.qc.ca). Vancouver. Les chiffres du marché de l’immobilier à Vancouver ont joué un rôle dans la stimulation de numéros nationaux du logement, selon l’ACI (Association canadienne de l’immeuble). Le rythme du marché a plongé en juillet dernier, mais avec l’augmentation des ventes à Vancouver et à Toronto depuis lors, le marché semble avoir refait surface avec succès. La moyenne nationale quand il s’agit de prix des maisons a grimpé de 8,4% grâce à l’essor de ces villes. Bien que l’immobilier à Vancouver est en plein essor, nous commençons à se demander si les lieux sont trop gonflés et sont dus pour une correction. Mais si vous pouvez vous permettre le loyer élevé, vous allez adorer le style de vie décontracté de cette ville. Le boom dans le secteur du gaz et du pétrole de l’Alberta a ouvert la voie pour le marché immobilier de Calgary. En effet, ce secteur a été présenté comme la mine d’or de l’investisseur. L’afflux des emplois et des possibilités pour le personnel qualifié a alimenté et renforcé cette économie, ouvrant des pistes dans le marché de l’immobilier. Une économie forte offre de nombreuses opportunités d’investissement avec les investissements immobiliers en tête de liste. Cette ville de l’ouest se vante d’une population en croissance rapide et est aussi considéré comme l’un des secteurs de revenus moyens les plus élevés dans le pays, qui tous deux contribuent à son boom immobilier. Hamilton Avec le délestage derrière sa réputation dans le secteur industriel, Hamilton a maintenant évolué pour devenir l’une des principales villes à forte valeur ajoutée dans le secteur de l’immobilier au Canada. C’est aussi l’un des marchés les plus abordables à travers le pays avec un revenu moyen qui...

Read More

8 investissements immobiliers lucratifs au Canada

8 investissements immobiliers lucratifs au Canada

Il y a des centaines de moyens créatifs pour faire de l’argent dans l’immobilier. La plupart des investisseurs débutants commencent à faire de l’argent dans l’immobilier en investissant dans une maison unifamiliale. Vous pouvez faire un profit décent de cette façon. Mais vous devez au moins être familier avec d’autres façons de rentabiliser votre investissement. Une bonne stratégie pour faire de l’argent dans l’immobilier est d’augmenter progressivement le nombre d’unités que vous contrôlez. Voici 8 façons dont vous pouvez faire de l’argent dans l’immobilier au Canada Investir dans les duplex, triplex et quadruplex. Il s’agit d’une progression naturelle de maisons unifamiliales. Ces biens immobiliers offrent une occasion décente pour financer vos investissements. Aussi longtemps que le bâtiment a moins de quatre unités, il est considéré comme une propriété résidentielle. Tout ce qui dépasse cinq unités est considéré comme commercial et les règles de prêt peuvent changer de manière significative. Investir dans les petits immeubles. Les petits immeubles contiennent entre 5 et 50 logements locatifs. L’avantage ici est le solide flux de trésorerie. C’est un excellent moyen de faire de l’argent dans l’immobilier grâce aux loyers mensuels. Les parcs de maisons mobiles. Ce type d’investissement peu être coûteux, mais peut cependant proposer des flux de trésorerie énorme. Vous pouvez acheter des unités individuelles à l’intérieur d’un parc ou acheter l’ensemble du parc. Bien sûr, l’ensemble du parc est beaucoup plus cher. Cependant, vous pouvez commencer par des unités individuellement et progressivement augmenter vos acquisitions. Parcs de véhicules récréatifs. Non seulement cela peut être un très bon moyen de faire de l’argent dans l’immobilier, mais il offre un style de vie décontracté lorsque vous gérez la propriété. La plupart des gens que vous traitez sont en vacances ou à la retraite. Ils ne sont pas stressés sur les petites choses. (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Investissement_immobilier_locatif) Les possibilités commerciales Les investissements dans l’immobilier commercial sont plus compliqués, mais il y a aussi plus d’argent à faire dans chaque affaire. Vous aussi, vous pouvez faire de l’argent dans l’immobilier en investissant dans des propriétés commerciales. Les motels et hôtels. Il s’agit d’une excellente façon de faire de l’argent dans l’immobilier quand ils sont situés dans les zones touristiques ou lorsque des gens d’affaires voyagent fréquemment. Les petites propriétés commerciales. Un bon point de départ pour faire de l’argent dans l’immobilier est d’investir dans les bandes de petits centres commerciaux et les petits immeubles de bureaux. Vos locataires seront à long terme et vous rapporteront beaucoup. Vous aurez cependant beaucoup de travail de gestion à faire. Les propriétés industrielles. Ces types de propriétés peuvent être des sites de fabrication, des entrepôts ou des centres de distribution. En règle générale, le locataire est responsable de l’entretien et des...

Read More

L’achat d’un condo au Canada; Quelques conseils de base

L’achat d’un condo au Canada; Quelques conseils de base

Décider de l’achat d’une première propriété est toujours très difficile. De nombreux acheteurs de première propriété ont commencé par acheter des condominiums plutôt que des maisons individuelles. Avec des prix abordables et la possibilité de plus-value au fil du temps, les condos peuvent être extrêmement bénéfiques et peuvent fournir aux propriétaires des actions qui peuvent être investis dans une maison plus grande à l’avenir. Cependant, alors que les condos peuvent présenter une option tentante, les emprunteurs ne doivent pas acheter négligemment, comme avec n’importe quelle autre propriété. Les acheteurs doivent faire des recherches approfondies de la propriété et examiner les circonstances pour s’assurer que l’affaire est optimale. Lors de l’achat d’un condo, considérer les facteurs suivants avant de prendre un engagement: Le remodelage de la propriété Quand un acheteur achète un condo au Canada, comme par exemple un condo à Montréal, il ou elle ne possède pas réellement la structure. Au lieu de cela, les acheteurs possèdent l’espace vide à l’intérieur de l’appartement, familièrement appelé «espace aérien» dans le secteur de l’immobilier. En tant que tel, les acheteurs n’ont pas nécessairement le droit de modifier ou de changer la configuration physique de la copropriété, contrairement à une maison, dans laquelle l’acheteur peut remodeler ou apporter des améliorations à tout moment. En conséquence, les acheteurs doivent évaluer soigneusement si le condo répond à leurs besoins et vaut l’investissement, car il ne peut pas être réhabilité ou rénové. Le prix Les condominiums peuvent être achetés à un large éventail de prix, et les acheteurs doivent généralement être en mesure de trouver un condo qui ne dépasse pas leur budget. Quand il s’agit de ces propriétés, le prix dépend de divers facteurs, notamment la taille, l’emplacement et les mises à niveau qui ont été adoptés. La taille Comme mentionné précédemment, les acheteurs de condos ne peuvent pas faire des ajouts à un condo ou bien modifier la structure existante. Par conséquent, les acheteurs devraient toujours s’assurer que le logement est de taille convenable. L’emplacement Lors du choix d’un condo, les acheteurs devraient examiner attentivement les raisons de vivre dans un condo et sélectionnez dans un endroit qui répond à cet effet de base. Par exemple, si vous souhaitez un condo situé près de l’école ou au travail, choisissez un condo à distance de marche. Si vous ne possédez pas de voiture mais souhaitez tout de même être en mesure de vous déplacer, rechercher un condo à proximité des transports publics. Le voisinage Contrairement à une maison individuelle traditionnelle, dans laquelle vous êtes séparé de ses voisins par la distance et plusieurs murs, les propriétaires vivant dans un condominium vivent avec leurs voisins à proximité immédiate à quelques centimètres des murs. Afin d’éviter...

Read More

La vie en copropriété : les lois et règlements

La vie en copropriété : les lois et règlements

L’achat d’un condominium, contrairement à celui d’une maison, est assortit de plusieurs règles que vous devez prendre en considération. Dans bien des situations, celui-ci se rapproche davantage d’un appartement que d’une maison! Plusieurs copropriétaires finissent par être la cible de plaintes lorsque, quelques semaines seulement après leur arrivée dans l’édifice, ils commencent déjà à ne plus respecter les règles en place. Vous devez faire très attention à connaître les règles et les lois lorsque vous faites l’acquisition de ce type de propriété, sinon cela vous coûtera très cher très rapidement. L’article ci-dessous survolera quelques aspects que vous devrez très bien connaître. Mais n’oubliez pas; peu importe la lecture que vous ferez en ligne, le plus important sera toujours de lire votre convention de copropriété du début jusqu’à la fin! Comprendre le syndicat des copropriétaires Le fameux syndicat de copropriété est une personne morale, c’est-à-dire qu’il est une entité distincte des personnes qui le composent. Il possède son propre patrimoine, il a des droits ainsi que des obligations. Parmi ces obligations, on retrouve notamment la responsabilité en cas de vices cachés : c’est lui qui devra s’assurer que l’édifice est bien construit et qu’il est entretenu de façon régulière. Il devra lui-même intenter des actions en justice envers les promoteurs, entrepreneurs ou architecte en cas de défaut. Le syndicat est composé d’un conseil d’administration, qui gérera les affaires courantes et les problèmes au sein de l’immeuble. Il se rassemblera de façon ponctuelle pour prendre des décisions et se basera sur la déclaration de copropriété pour guider ses actions. Ce conseil est élu par l’assemblée des copropriétaires, qui devra également ratifier les décisions prises par celui-ci. En bref, c’est le syndicat qui se chargera d’avoir recours aux tribunaux lorsque le copropriétaire, donc vous, ne respecte pas ses propres obligations. Si vous ne payez pas les charges communes au condominium, par exemple, vous pourriez perdre votre droit de vote et le syndicat pourrait publier une hypothèque légale sur votre propriété. Pour engager des travaux, il faut une autorisation Il se peut qu’après un certain temps, vous vouliez faire des rénovations majeures dans votre appartement. Ne vous lancez jamais tête baissée dans les travaux! Concept D4B, un promoteur immobilier de copropriétés, vous recommande fortement d’en parler d’abord avec un des représentants du syndicat. Remettez-leur un descriptif des travaux et assurez-vous que le conseil d’administration les validera. Sinon, vous pourriez faire face à un recours judiciaire et payer des dommages et intérêts à l’ensemble de la copropriété! Cela vous coûtera très cher au final si vous ne faites pas attention. La contribution au fonds de prévoyance et aux charges communes Ne croyez pas non plus que l’hypothèque de votre condominium est la seule chose que...

Read More

La loi du 1er mai 2010 sur le courtage immobilier

La loi du 1er mai 2010 sur le courtage immobilier

En mai 2010, une nouvelle loi sur le courtage immobilier (qu’on retrouve au http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_73_1/C73_1.html) a mis en place une réglementation restructurée au niveau du métier de courtier immobilier et des processus encadrant la vente et l’achat de maison lorsqu’elle se passe sous la supervision d’une agence immobilière. Cela faisait plus de 20 ans qu’aucun changement n’avait été apporté à la législation dans ce domaine. La plupart des changements sont le fruit d’un long processus de rencontres et de forums entre le gouvernement et les professionnels en courtage immobilier. Ils sont donc le reflet d’un désir de changement de la part du corps de métier et non d’instrument de contraintes adoptées unilatéralement pour le gouvernement. L’axe principal de cette nouvelle loi est avant tout la protection du public. Le métier de courtier immobilier Depuis le 1er mai 2010, le titre d’agent immobilier n’existe plus, il a été remplacé par celui de courtier immobilier devenu obligatoire. A l’inverse, les sociétés de courtage immobilier deviennent des agences immobilières. A présent, une personne physique pourra seulement avoir le permis de courtier immobilier, alors qu’une société pourra obtenir le permis d’agence immobilière ou hypothécaire, ce qui permettra une meilleure lisibilité de la part du grand public. « L’Association des courtiers et agents immobiliers du Québec » devient ainsi « l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier au Québec » et sa mission est en priorité la protection du public. Pour exercer le métier de courtier immobilier, il ne sera plus obligatoire de suivre une formation dans la vingtaine d’établissements disponibles au Québec. Cependant l’examen restera obligatoire. Sans note finale, cet examen est là pour vérifier les connaissances fondamentales de l’apprenti courtier immobilier au niveau législatif, financier et administratif et il comprend des mises en situation au niveau des ventes et des achats de maisons. Cependant si une seule faute majeure mettant en péril la validité de la transaction est repérée dans l’examen, le candidat échouera automatiquement. C’est donc avant tout l’expérience et les connaissances essentielles qui sont jugées, par exemple une erreur de calcul n’est pas rédhibitoire pour réussir l’examen. Ce changement apporte ainsi plus de flexibilité au niveau de l’expérience nécessaire pour exercer ce métier de terrain tout en gardant un contrôle strict de connaissances essentielles. Une fois l’examen réussi, l’apprenti courtier immobilier devra obtenir l’accord d’une direction d’agence immobilière pour valider son statut. Ainsi le Certificat d’agent immobilier a été remplacé par le Permis de courtier immobilier. Le candidat devra enfin fournir des antécédents de casier judiciaire et honorer des frais pour obtenir son Permis. La protection  du public La loi sur le courtage immobilier a été présentée comme visant la protection du public. Ainsi l’agence immobilière devient solidairement responsable de la transaction et elle sera tenue responsable...

Read More

Les nouvelles lois hypothécaires canadiennes

Les nouvelles lois hypothécaires canadiennes

Récemment, le gouvernement canadien a annoncé une nouvelle série de changements aux règles hypothécaires du Canada, qui sont entrées en vigueur le 9 juillet 2012. Si vous avez l’intention d’acheter une maison ou de refinancer une maison existante, il est important de comprendre comment ces changements peuvent affecter vos plans. Alors, voici un aperçu des nouveaux changements annoncés et comment ils affecteront vos options de financement, principalement dans le domaine de l’immobilier. Période maximale d’amortissement réduite Tout d’abord, les nouvelles règles permettront de réduire la période d’amortissement maximale (c’est le temps qu’il faut pour rembourser une hypothèque) de 30 ans pour les prêts hypothécaires assurés du gouvernement à 25 ans. Ce changement a été introduit pour encourager les propriétaires à ne pas trop étirer la période de remboursement, d’autant plus que les spécialistes prévoient que les taux d’intérêts seront plus élevés dans l’avenir. En réduisant la période d’amortissement, le montant des intérêts à payer sur le prêt sera également réduit. Les emprunteurs auront à payer plus à chaque mois mais au bout du compte, ils auront effectué d’importantes économies à la fin du prêt. (source : performancehypothecaire.ca) Pour les emprunteurs qui ont déjà acheté une maison avant le 22 Juin 2012 et dont le prêt a déjà été approuvé, les nouvelles règles ne s’appliqueront pas. Pour les emprunteurs qui ont été approuvés entre le 22 Juin et le 8 Juillet 2012, mais la fermeture après le 31 Décembre 2012, les nouvelles règles s’appliqueront. Maximum de refinancement réduit Le gouvernement du Canada a également effectué un abaissement du montant maximal du prêt hypothécaire de 85% à 80% pour le refinancement de la valeur expertisée des immeubles. Cela signifie que pour une maison d’une valeur 300 000$, vous ne serez en mesure que d’accéder à seulement 240 000$ de prêt, comparativement à 255 000$ avant que cette nouvelle loi ne soit introduite. Si vous êtes dans une position où vous souhaitez consolider vos dettes, le refinancement est toujours une option disponible pour vous, et qui vous permet souvent d’économiser de l’argent sur les frais d’intérêt. Cette nouvelle réglementation vise simplement à s’assurer que les Canadiens conservent une plus grande équité dans leurs finances dans l’avenir. Ces changements du gouvernement ont été mis en place pour s’assurer que le marché du logement au Canada continue d’être stable, ainsi que pour encourager les Canadiens à éviter d’être endettés durant une trop longue période de temps. Alors qu’est-ce que cela signifie pour vous? Si vous achetez une nouvelle maison, que vous souhaitez effectuer un refinancement ou bien si vous êtes à la recherche de moyens pour consolider vos dettes, les nouvelles lois hypothécaires du Canada réduisent les risques de surendettements et permettent aux Canadiens d’avoir de meilleures...

Read More

Annonce

Notre But

Vous faire découvrir de l'information, des actualités sur le domaine judiciaire francophone. Vous trouverez aussi des conseils qui pourront vous aider en cas de problèmes avec la justice. Car personnes n'est à l'abris d'une arnaque, d'un accident, d'un conflit avec un voisin...