Réglementation des aires de jeu pour enfant

Les enfants éprouvent un constant besoin de se dépenser et de laisser libre cours à leur imagination, surtout après des périodes de concentration qui leur demandent beaucoup d’effort et d’énergie. Jouer, courir, sauter, laisser s’exprimer son corps et son imagination dans un terrain de jeu aménagé sont importants pour le développement global de l’enfant. Les aires de jeu, intérieures ou extérieures, sont des éléments importants des loisirs de l’enfant, que ce soit dans une école, une garderie, un parc ou encore un centre d’amusement. Cependant, tous les ans, de tragiques accidents ont lieu en raison d’un manque de précaution concernant ces aires de jeu. La loi veille pourtant à protéger les enfants en instaurant une norme CSA, censée garantir la sécurité optimale de ces aires de jeu.

La norme CSA

Au Québec, la norme CSA est un impératif pour toutes les aires de jeu, publiques ou privées, destinées à accueillir des enfants. Des inspections sont organisées très régulièrement et les infrastructures doivent obtenir leur norme CSA tous les 3 ans. La norme CSA désigne la norme « Aires et équipement de jeu de l’Association canadienne de normalisation ». Cette obligation est scrupuleusement respectée par les garderies, ainsi que les centres de la petite enfance. Cependant, il peut se trouver que dans certains lieux moins bien surveillés comme les parcs, cette norme ne soit pas bien mise à jour. C’est pourquoi malgré l’existence de cette norme, c’est la vigilance des parents qui est le premier facteur de protection contre les risques d’accident, qui s’avère relativement fréquents. Il faut aussi veiller à ce que les jeux tels que les balançoires ou bien les structures d’escalades soient installées en conformité avec les indications fournies par les fabricants. Ces derniers ont en général des impératifs très stricts afin de pouvoir commercialiser des jeux à destination des enfants. Cependant, bien souvent les jeux ne sont pas installés conformément aux instructions, ce qui peut favoriser le risque d’accident. Afin d’obtenir la norme CSA, la garderie ou le centre de la petite enfance doivent faire appel aux seules professions en mesure de l’octroyer : les architectes, les architectes-paysagistes, les technologues professionnels ainsi que les ingénieurs. Lors de la vérification, l’inspecteur surveillera de nombreux points comme les matériaux servant aux amortissements, la probabilité d’accrochage, les risques de coincement, les barrières de protection ou encore la solidité de la structure, car les bris peuvent être très dangereux si un enfant tombe dessus. Toute personne qui confie son enfant à une garderie ou un centre de la petite enfance est donc en droit d’exiger la présentation de ces papiers attestant de la conformité des installations.

aire de jeu pour les enfants

La vigilance des parents

Cependant rien ne remplace la vigilance des parents ou des surveillants, notamment sur les aires de jeux publiques comme ceux des parcs. En effet, les procédures et les normes étant humaines, c’est-à-dire non fiables à 100%, il y a toujours une petite marge pour une erreur. Or un tragique accident peut survenir à n’importe quel moment. Lorsque vous placez un enfant dans une aire de jeu, il vous faudra donc veiller à plusieurs points cruciaux permettant de garantir son intégrité physique et sa protection. Plusieurs enfants sont déjà décédés en raison d’accrochages et d’étranglements sur des terrains de jeu, il est donc important de bien suivre les conseils suivants : vérifier si l’équipement comporte bien des cordes de protection et que rien n’est accroché dessus. Inspectez les vêtements de votre enfant afin de voir si rien ne peut s’accrocher et retirez toutes sortes de lacets ou cordons dans ses vêtements. Enfin et surtout, apprenez aux enfants à s’amuser de façon sécurisée en respectant les autres et en veillant à ne pas prendre trop de risques.