Faire des travaux chez soi : la réglementation

Conséquence de la crise et d’une quête de réalisation personnelle quasi-généralisée, le taux de bricoleurs est sans cesse en croissance. Prenez connaissance des règles qui régissent la réalisation de travaux chez vous.

La loi fait le distinguo entre la nature des travaux

Fixer une tringle à rideaux, peindre un pan de mur, arranger la plomberie, beaucoup de travaux peuvent être effectués par soi-même lorsqu’on est adroit et qu’on dispose des outils adéquats. Seulement, il ne faut pas oublier que les petits travaux, aussi élémentaires soient-ils, sont soumis à une règlementation.

Comme le signale le webmaster du site leroidelabricole.fr, spécialisé dans les conseils liés au bricolage domestique, les textes de loi mettent bien en évidence la différence entre les travaux lourds comme l’extension d’une maison ou la réhabilitation et les actes que l’on peut réaliser sans faire intervenir un matériel professionnel et des aptitudes particulières. Il peut s’agir de la réparation d’un trou dans le mur, du montage d’un meuble, ou d’une réparation de sanitaires.

Des questions de sécurité

Les règlementations sont imposées afin de préserver la sécurité des propriétaires et de leurs voisins. Si vous voulez effectuer des travaux d’installation électrique chez vous, sachez que la norme électrique NF C 15-100 doit être respectée. De plus, pour que le travail soit optimal, vous devriez vous munir d’un équipement adéquat. Votre panoplie d’installateur doit contenir des outils munis d’isolants, et d’un tableau électrique. Le montage, le câblage et les branchements doivent se faire en toute sécurité car les accidents surviennent vite. Pour les autres types de travaux, broyage, découpage, chute et brûlures peuvent aussi survenir. Par précaution, les enfants doivent être gardés à distance de tout travail dangereux au sein du domicile.

Des mesures de confort

Tout le monde peut très bien bricoler chez lui mais devrait veiller à ne pas déranger ses voisins avec du bruit. Les coups de marteau, les ronronnements de tondeuses et de raboteuses, ainsi que le grincement d’une perceuse ne sont jamais agréables lorsqu’ils sont répétitifs. La loi sanctionne ce type de bruit lorsqu’il est excessif et le considère comme du tapage diurne ou nocturne selon les heures. Déjà, ne pensez pas bricoler de nuit même si cela vous arrangerait bien en matière d’organisation. Et même de jour, n’abusez surtout pas en portant atteinte à la sérénité de vos voisins. Généralement, le bricolage est autorisé en semaine à partir de 8h30. A 19 heures, des coups dans le mur sont déjà passibles d’amende. Les dimanches, vous pourrez effectuer librement vos travaux entre 10 heures et midi, toutefois, la mairie de votre localité pourra vous donner de plus amples informations là-dessus.

Dans le cadre des services à la personne

Si vous n’avez plus la force de réaliser des tâches élémentaires comme changer une prise électrique ou une serrure, vous pourrez faire appel à une personne qui fournit des services à la personne. Il ne s’agira pas d’un professionnel qualifié ni d’un artisan, et son but n’est pas de se mettre en concurrence avec les spécialistes mais plutôt de vous aider à entretenir votre maison. Cependant, ce type de prestation n’est considéré comme un service à la personne que si il est de courte durée et qu’il n’exige pas de qualifications particulières. Là aussi, la loi encadrant les travaux de bricolage est bien claire.