Réglementation du montage de charpentes d’acier

Le montage de charpentes d’acier est un projet très complexe qui nécessite la mise en place de mesures de sécurité. L’utilisation d’équipements de levages, par exemple, est restreinte par des normes très strictes et peut entraîner de sérieuses blessures si les travailleurs n’utilisent pas l’équipement de sécurité approprié. Dans cet article, nous regarderons les mesures réglementaires qui ont été introduites en 2011 par la CSST afin de resserrer la sécurité et éviter de placer les monteurs d’acier en situations dangereuses.

Des informations supplémentaires pourront être retrouvées dans la sous-section 3.24 du Code de sécurité pour les travaux de construction.

Monteur acier

Des plans de montage obligatoire

Pour les chantiers demandant le montage ou le démontage d’une charpente d’acier, il est maintenant obligatoire d’élaborer un plan complet qui permet de comprendre l’assemblage de la structure du début jusqu’à la fin. Le niveau de précision est tel qu’il faut préciser l’information sur le type de boulons utilisés ainsi que leurs dimensions, les soudures à accomplir et bien plus encore. C’est le fabricant qui sera généralement chargé de fournir ce plan.

Ce n’est pas le seul type de plan qui sera nécessaire! L’employeur devra également prévoir un plan de sauvetage en cas où un travailleur resterait suspendu à son harnais suite à une chute dans le vide. Après tout, lorsque la vie ne tient qu’à un fil, il est primordial de réagir promptement pour la sauver! Pas question d’improviser ou d’utiliser des mesures approximatives pour tenter de le rattraper à temps. Le délai prévu ne devrait pas dépasser les 15 minutes! Sinon, le travailleur pourrait rester avec certaines séquelles.

L’ancrage des poteaux

Pour toute structure bâtie en acier, il est primordial que les poteaux soient bien ancrés dans le sol. Le standard définit est de 4 tiges d’ancrage pour un poteau donné, et ces derniers doivent être en mesure d’assurer la stabilité des poteaux sur chacun de leurs axes.

Si ces exigences ne sont pas respectées, il est aussi possible de prévoir une procédure de montage. C’est une autre tâche qui incombe au fabricant et qui contiendra tous les détails nécessaires à la fixation des poteaux et des indications pour s’assurer qu’ils auront une bonne stabilité.

La manutention des charges sur le chantier

Comme des charges extrêmement lourdes doivent être déplacées sur le chantier de construction, il faut s’assurer que celles-ci ne tomberont pas, ce qui causerait des risques immenses pour la vie des gens sur place.

La modification au code est la suivante : on passe du crochet de montage avec linguet à un crochet autobloquant. Les risques que les charges se décrochent seront maintenant beaucoup plus faibles!

Le démontage de la structure d’acier

Comme mentionné au début de cet article, de nouvelles normes ont aussi été mises en place pour le démontage. Par exemple, il n’est pas question de se passer du plan d’ingénieur, critique pour déterminer de quelle façon la structure pourra être mise à terre sans risquer d’affecter l’intégrité de la construction. D’ailleurs, le retrait de poutrelles d’acier en hauteur demande une attention particulière car la gravité demandé des exigences de sécurité supplémentaires.

L’intérêt de ces changements

Les gens qui travaillent au sein de l’industrie de l’acier depuis longtemps doivent comprendre que ces ajouts à la réglementation ne visent pas uniquement à leur nuire. Au contraire, ces changements contribueront à réduire les cotisations versées par tout le monde à la CSST : c’est dans le milieu des charpentes d’acier qu’on paie le plus pour être couvert. Les vies de plusieurs travailleurs seront sauvées par la même occasion, ce qui fait que tout le monde sera gagnant, l’entreprise comme les travailleurs et leur entourage.