Quand divorce et cigarettes vont ensemble!

Des chercheurs de l’université de Toronto se sont penchés sur la relation qui existerait entre le divorce et la cigarette. En effet ils cherchent à savoir si les enfants issus de familles séparées ou de parents divorcés sont plus sujets à la cigarette, plutôt que les enfants issus de familles unies.

Un échantillons de 19 000 personnes.

Cette enquête faite sur un échantillon assez représentatif de la société américaine de près de 19000 américains leur a permit de constater qu’en effet les enfants dont les parents ne sont plus ensembles ou qui sont divorcés ont plus de risque de se mettre à la cigarette que ces enfants venants de familles unies. Mais en plus, que le sexe est un facteur assez déterminant, dans ce risque de consommation de cigarettes. Le risque de se mettre à la cigarette est plus élevé chez les hommes venant de familles divorcées que chez les femmes se trouvant dans les mêmes conditions.

Les chercheurs ont fait en sorte de s’assurer que ce risque ne dépend pas des facteurs tels que le vécu ou le quotidien en terme de violence familiale, le niveau d’instruction des sujets ou de leurs revenus et par-dessus tout de leur état de santé mentale.

Cependant il faut souligner que même si cette enquête ne donne pas d’informations assez concrètes sur les causes de ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, les chercheurs émettent l’hypothèse selon laquelle, que ce phénomène trouverait sa source dans le stress dont a été sujet ces enfants pendant la période de séparation de leurs parents. C’est cet état de chose qui selon ces chercheurs pousse les jeunes à se tourner vers le tabac.

Les recommandations.

Ces chercheurs dans leur recommandations soulignent le fait qu’il est important de prendre ces jeunes à risque en situations difficiles venants de familles séparées pour cible au cours des différentes campagnes de sensibilisation et de lutte contre le tabagisme et ainsi peut être éviter le divorce!

De Jean Lesage

Suggestion d'articles: