Comprendre le permis à point

Le permis de conduire à points tel qu’on le connait a été officialisé  le premier juillet 1992. Sa création et sa promulgation ont été poussées  afin de sensibiliser les conducteurs sur le danger de la sécurité routière.

Si le conducteur commet une infraction au code de la route alors celui-ci peut se voir sanctionner pénalement en plus de la perte de points sur son solde de 12 points par défaut sur son permis de conduire. A savoir que les permis probatoires ne disposent que de 6 points.

Les infractions et le retrait de points

Selon l’importance de l’infraction, le total des points retirés est différent. En effet pour une simple contravention le retrait peut aller de 1 à 4 points suivant la gravité de l’infraction alors qu’un délit peut aller jusqu’à un retrait de 8 points maximum lorsque plusieurs infractions sont constatées simultanément. En fonction de l’importance des faits, le détenteur du permis de conduire se verra informer par courrier ou par lettre recommandée AR. Dans ce dernier cas, le détenteur du permis perd celui-ci et est dans l’incapacité de passer un stage de récupération.

Voici diverses infractions courantes :

  • conduite sous l’effet d’alcool

  • usage du mobile au volant

  • contravention pour conduite dangereuse

Récupérer ses points avec un stage

Afin de pouvoir prétendre à un de ces stages, il vous faut un minimum de 1 point sur votre permis de conduire et ne pas avoir déjà suivi une formation durant l’année écoulée. Celui-ci permettra de récupérer 4 points au titulaire du permis, il se déroule sur 2 journées (16h). Si votre permis a été suspendu/annulé, vous ne pourrez le récupérer qu’en le repassant via une formation traditionnelle en auto-école.

Pour trouver un stage, il suffit de se renseigner auprès de votre préfecture qui vous fournira une liste des centres dans la région désirée. Enfin concernant le coût, il faut compter entre 230 et 280€ selon les centres.

Connaitre son solde de points

Pour consulter votre solde de point, il vous est donné l’opportunité de vous rendre sur le site dédié www.telepoints.info, ou encore d’envoyer une lettre ou de déplacer dans une préfecture.

source : www.autoecole-paris.com

Suggestion d'articles: